Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Travail, équité, solidarité

Respectable Loge, Etoile des Deux Mondes, Orient de Fort Lauderdale, Région 3 Afrique-Asie-Amériques-Pacifique-Océanie dite le Monde

Mots Clefs : ÉgalitéRevenu homme/femmeTravail

Problématiques 

Comment nous, Francs-Maçons, pouvons-nous contribuer à bâtir un monde plus juste ? Un monde où la richesse serait répartie de façon plus juste ?

1- un monde où chacun aurait de quoi assurer sa subsistance ?

2- Un monde qui arrêterait de récompenser des emplois peu utiles à la société (les « bullshit jobs » de David Graeber : « un « job à la con » est une forme d’emploi rémunéré qui est si totalement inutile, superflu ou néfaste que même le salarié ne parvient pas à justifier son existence ») ? Un monde où celles et ceux qui sont indispensables verraient la valeur sociale de leur travail reconnue financièrement ? « A travail de valeur égale, salaire égal »

3- Un monde où hommes et femmes auraient un accès égal au travail, grâce à un travail domestique également réparti ? 

État des réflexions : Que nous a appris la crise sanitaire, en tant que « fait social total » (Marcel Mauss) révélant le fonctionnement de la société ?

Accroissement des inégalités

  • entre riches et pauvres. Certains se sont retrouvés sans aucun revenu. Depuis longtemps on imagine et on teste un revenu de base (cf Rutger Bregman, Utopies réalistes)
  • entre hommes et femmes : les femmes ont majoritairement eu la charge des charges domestiques, l’école des enfants, la cuisine et le ménage, ce qui a rendu leur accès au travail et en particulier au télétravail plus difficile (le nombre d’articles scientifiques proposé par les chercheurs a augmenté tandis que celui proposé par les chercheuses a diminué de 5%). Cf proposition du Haut Conseil à l’Egalité de lancer une campagne de sensibilisation au sujet.

Elle montre ceux dont nous dépendons pour notre vie ou notre survie.

Elle crée un effet de loupe sur celles et ceux dont le travail est indispensable et qui ne sont pas payés à leur juste valeur

  • pour le soin, le « care » (les infirmier.ère.s, les aide-soignant.e.s…)
  • pour les nécessités vitales (approvisionnement en nourriture et en eau : les agriculteur.rice.s)
  • pour l’hygiène (hommes et femmes de ménage dans les lieux publics, éboueurs…)
  • pour créer de la valeur, apporter de la joie et de la beauté, une élévation (professions artistiques : musiciens…).
  •  
  • Pour une pesée des métiers, on peut utiliser une échelle comparative, prendre exemple sur le Québec. Cf Cash Investigation du 19/05/20 et la pétition sur Change.org adressée à Bruno Lemaire initiée par Rachel Silvera, économiste, maîtresse de conférences à Paris-Nanterre.

Propositions d’actions concrètes

  1. Instaurer un revenu de base inconditionnel  
  2. Mettre en place un questionnaire pour revoir la hiérarchie sociale des métiers, quantifier la valeur de chaque métier. Attribuer des points par critère d’utilité sociale et de responsabilité. L’utiliser pour adapter le salaire à la valeur de chaque profession
  3. Lancer une campagne sur le partage des responsabilités familiales

A lire aussi

Pourquoi parler de l’école ?

Problématique : le non-fonctionnement de l’école pendant la période de confinement, comment faire comprendre que l’école est l’enjeu de l’avenir pour chaque citoyen. Cette période nous a permis de constater l’état de délabrement de l’Education dite...

Lire la suite
Ecole

Nos fondamentaux maçonniques au service de l’École de demain

   Au cours de notre engagement professionnel, nous avons reconnu le lien indissociable de l’école avec son environnement et les relations croisées qui peuvent ainsi s’établir entre ces deux pôles. Vouloir une autre société pour...

Lire la suite
Ecole

Travail – son utilité sociale

Qu’est-ce que le travail au XXIème siècle ? Le travail est l’activité fondamentale de l’homme pour lui permettre d’assurer ses besoins primaires : se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir, se déplacer, se protéger. Le progrès...

Lire la suite
Le citoyen, l'état, le monde