Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Pourquoi parler de l’école ?

Respectable Loge, Les Ecossais Roannais, Orient de Roanne, Région 6 Est et Loges de Suisse

Mots Clefs : ApprentissageÉgalitéinstructionJeunesse éclairéeLaïcité

Problématique : le non-fonctionnement de l’école pendant la période de confinement, comment faire comprendre que l’école est l’enjeu de l’avenir pour chaque citoyen.

Cette période nous a permis de constater l’état de délabrement de l’Education dite Nationale :

  • Impossible de donner des cours efficaces car les classes sont surchargées (25 à 35 élèves par section).
  • Programmer un enseignement à distance sans s’assurer que chaque élève pourra suivre.
  • Peu ou pas de matériel informatique à dispenser aux élèves.
  • Surcharge de travail pour les professeurs mal préparés à ces nouvelles formes d’enseignement.
  • Aucune anticipation d’une crise possible avant cette période. Aucune gestion globale de l’ensemble de l’éducation : enseignement, locaux, personnels et matériels.
  • Le confinement a accentué l’écart entre les classes aisées et la classe populaire et va augmenter la marginalisation de l’école publique.
  • Le rejet de l’école publique dans certains territoires, a conduit les familles qui en ont les moyens d’inscrire leurs enfants en écoles privées. Cela conduit à un dépeuplement de l’école publique qui devient synonyme de ghettoïsation.

Etat des réflexions déjà produites sur le sujet

  • L’école c’est l’INSTRUCTION c’est à dire le lieu, où les élèves apprennent à apprendre, où est programmé l’apprentissage du citoyen de la République afin d’avoir une jeunesse éclairée et responsable.

Une seule école peut répondre à ces critères : L’ECOLE LAIQUE et REPUBLICAINE .Elle seule fait régner l’Égalité et tend à réaliser l’Égalité des chances .Elle seule peut éviter les communautarismes par la rencontre des élèves de toutes confessions. Pour cela il est indispensable de rénover cette école et l’enseignement qui y est dispensé.

Dans les quartiers difficiles, il faut stopper l’image de « l’école publique ghetto », source de fausse mixité.

  • L’EDUCATION se dispense dans la famille.
  • Projet de loi dite SAVARY (20/01/1984) « création d’un grand service public, unifié et laïque de l’éducation nationale ». Celui-ci permet  la liberté d’enseignement et la liberté de choix des parents. En revanche, en contrepartie de l’aide accordée par l’État aux écoles confessionnelles sous contrat d’association depuis la loi Debré de 1959, le gouvernement veut titulariser les professeurs qui y exercent et passent ainsi sous contrôle de l’état.

Propositions concrètes, opérationnelles

Pour éviter le renouvellement des problèmes subis lors de cette pandémie il faut :

  • revoir le nombre d’élèves par section (15 semble être le plus raisonnable). Cela permettra de faciliter le travail et l’action des enseignants.
  • réaliser un enseignement sérieux et soutenu à chaque élève.
  • Mettre en place un enseignement spécifique et adapté, (Formation), sous la base de    diplômes identiques délivrés par un seul ministère (cf loi SAVARY)
  • comprendre et faire comprendre au plus haut niveau de l’état que l’argent dépensé pour l’École est un investissement pour l’avenir.
  • créditer l’École de tout ce qui lui est nécessaire et indispensable pour l’enseignant comme pour l’apprenant.
  • Créer une sous direction « anticipation de crise » dans l’éducation nationale capable de prévoir les actions à mener pour préserver une continuité de l’enseignement  et d’élaborer des scénarii en mode dégradé.

              Lisser l’obtention des qualifications enseignants /apprenants

A lire aussi

Pour une maçonnerie opérative, de combat contre la malbouffe

La fausse égalité devant le Covid Dans le préambule du Livre Blanc, il est mentionné que l’Egalité est apparue nue et crue, nous rappelant notre vulnérabilité face au Covid et à une de ses conséquences,...

Lire la suite
Le citoyen, l'état, le monde

Fondements philosophiques du Revenu Universel Inconditionnel

Préambule Le concept d’un revenu de base a vu le jour dès 1516 avec Thomas Moore. Repris par Thomas Paine en 1796 puis récemment par Philippe Van Parijs et le MFRB[1], cette utopie philosophique évolue...

Lire la suite
RUI

Donner une nouvelle actualité à l’esprit des Lumières

Un édifice si fragile Dernière étape de la construction européenne, le Traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009, incluant la Charte des droits fondamentaux du traité de Nice de 2000, Le...

Lire la suite
Un nouvel Horizon