Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Pourquoi et comment prendre son temps ?

Respectable Loge, Harmonie, Orient de Nantes, Région 9 Ouest

Mots Clefs : Bien-êtreCoopérationÉcologiePartageRésistance

Ressenti

La société est malade de son temps. Ce problème parcourt toutes les périodes de l’histoire.

Il y a le constat que nous faisons : D’une part, les progrès de la technologie sont absorbés par la course à la croissance où il faut effectuer le plus d’actions possibles dans la même unité de temps. D’autre part, le monde étant d’une richesse inépuisable, satisfaire toutes nos curiosités est impossible.

Prendre son temps devient nécessaire pour lutter contre l’accélération du temps.

De l’accélération

La question de l’accélération du temps a été principalement traitée par le sociologue et philosophe allemand Hartmut Rosa qui définit trois niveaux d’accélération : l’accélération technique, l’accélération du changement social et l’accélération du rythme de vie.

Pour lui, cette accélération du temps devient une aliénation contemporaine dont il faut se déprendre.

Se déprendre et prendre son temps :

  1. pour vivre pleinement dans  le présent pour soi et dans sa présence à l’autre,
  2. pour être dans une vie ancrée dans les valeurs humanistes et  portant une grande attention aux autres,
  3. pour savourer ce que nous vivons,
  4. pour édifier sa demeure intérieure.

Ralentir apporterait une réponse à ces maux des temps modernes. L’accélération du travail est une souffrance déshumanisante et destructrice car elle enlève joie et désir. L’accélération dans l’agriculture par la « malbouffe » porte une grave atteinte à la santé.

Il est urgent de se réapproprier l’usage du temps.

Résister pour construire

C’est à nous d’agir en tant que citoyen et a fortiori en tant que Franc –Maçon pour :

  1. Etablir une démocratie plus citoyenne, participative où l’on prend le temps de la concertation.
  2. Fonder une société écologique basée sur le partage et l’échange, selon le rythme de la nature et non contre ce dernier (cela signifie qu’il faut observer la nature, la respecter, apprendre d’elle et être en harmonie avec elle)
  3. Accélérer la mise en place d’un revenu universel pour instaurer une meilleure répartition du temps entre travail, loisirs et engagement citoyen associatif. 
  4. Inventer un monde plus humain en commençant par réformer l’Ecole basée sur la compétition qui revêt une forme de maltraitance. Laissons l’élève prendre son temps pour apprendre. Adaptons l’enseignement à son rythme.
  5. En tant que Franc-maçon, propager en dehors du temple ce temps maçonnique vécu, sans précipitation, où la parole ne souffre pas de coupures intempestives et où l’idée peut ainsi pleinement s’exprimer dans le respect d’autrui.

Apprendre et redonner le droit de dire non aux sollicitations d’un système productiviste et aux attitudes consuméristes qui en découlent pour construire une société respectueuse de l’humain et de son environnement.

A lire aussi

Vive le Coronavirus !

Pourquoi devrions nous être satisfaits de la crise du Coronavirus ? Faut-il, comme Yves Montand en 1984, s’écrier « vive la crise ! » ? Il y a eu moins de morts sur les routes ; la pollution de l’air...

Lire la suite
Ecologie

Écologie

Problématique, constat et contexte Le réchauffement climatique est une réalité qui s’impose avec de plus en plus de preuves. Si des polémiques résident encore concernant la part de l’influence de l’activité humaine sur cet évènement,...

Lire la suite
Ecologie

Réchauffement climatique : alors que nous savons, pourquoi rien de significatif ne change ? Inventer un nouveau régime d’actions.

Connaitre n’est pas agir Aussi bien les déterminants que les conséquences du changement climatique sont connus, de mieux en mieux documentés par la communauté scientifique[1]. Il y a de moins en moins de controverses sur...

Lire la suite
Ecologie