Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

La publicité au service d’une consommation raisonnée

Respectable Loge, Coupo Santo, Orient de Cannet des Maures, Région 2 Alpes Côte d'Azur

Mots Clefs : EnvironnementIndividualismePublicité

Constats

Le siècle des Lumières, après la révolution française, avait apporté des changements fondamentaux dans la société. Cependant l’aspect social avait été peu changé et les conditions de vie du peuple étaient restées identiques. Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale, que les changements sociaux sont apparus. D’abord lors du gouvernement provisoire, instaurant les règles, lois sociales telles que la sécurité sociale, les lois sur le travail, etc… que les premiers changements furent les premiers piliers d’une nouvelle société voulant mettre en avant la solidarité qui s’était déclarée au travers de la résistance contre un ennemi commun et qui avait soudé les français entre eux malgré des divergences d’opinions politiques. Peu de temps après les scissions sont apparues et les « guerres » politiciennes ont repris le dessus laissant la place libre aux grands groupes financiers qui se sont appropriés l’espace commun en créant le consumérisme à outrance, qui développait chez chaque citoyen l’envie de posséder pour mieux vivre mais par la même occasion a commencé à développer l’individualisme et le chacun pour soi. Ce schéma a progressé sans cesse jusqu’à nos jours devenant presque une nouvelle religion jusqu’à l’arrivée du COVID 19 semant la mort d’abord dans une certaine indifférence puisque touchant des terres lointaines l’Asie, mais aussi bizarrement quand l’« ennemi » fut à nos portes en Italie. Ceci démontre bien l’aveuglement qu’amène l’individualisme outrancier. La frontière passée, la prise de conscience des autorités, et la lente réaction de la société ont commencé à avoir les premières réactions sur la prise de conscience qu’un « ennemi » commun nous attaquait et qu’il convenait de réagir en retrouvant un début de solidarité car cet ennemi ne faisait pas de distinction dans ses victimes. Avec le temps, la prise de conscience est survenue, chacun s’est attaché à respecter l’autre en prenant les mesures barrières. Puis à saluer vivement les héros du quotidien, les résistants de la première heure, tous ceux qui sur le front se démenaient pour vaincre ce virus tueur. Un signal fort qui encouragea d’autres à se lancer dans le combat et partout du nord au sud, d’est en ouest, des villes aux campagnes, chacun voulu participer à l’effort national de luttes. Même au niveau politique, les luttes furent, au moins partiellement, oubliées pour faire front commun.

Problématique posée 

Ne serait-il pas temps de réagir de mettre en place des lois, des règles de vie en société, basées sur la solidarité et le vivre ensemble sans lequel l’humanité court à sa perte ?

Contexte de la contribution : Aujourd’hui, alors que la pandémie recule, les vieux démons commencent à réapparaître. Alors qu’il faudrait profiter de l’élan national pour reconstruire un monde plus solidaire tel qu’il fut pendant ces quelques semaines, où la solidarité était redevenue une valeur essentielle, les « guides suprêmes » en sont à brandir les « Y A QU’A » magiques reprenant les vieilles formules de l’individualisme. Il s’agirait de proposer concrètement de :

  • Mettre fin au consumérisme, qui par l’exploitation à outrance des ressources de la planète, met en jeu notre survie.
  • Arrêter les errements, et injustice, créés par le besoin de profit.
  • Faire prendre conscience à tous que le TROP n’est pas nécessaire à une vie normale.
  • Développer la protection de l’environnement, de permettre à la planète de respirer car c’est notre maison et le plan B n’est qu’une utopie développée par des rêveurs.
  • Mettre fin à une mondialisation, qui ne permet que des profits énormes pour une minorité, et qui par ailleurs asservit des peuples entiers.
  • Développer l’économe locale au travers des circuits courts, qui sauvegarderont la planète et qui créeront de l’emploi.

Le comportement du commun des mortels peut être manipulé par la « propagande ». Ce mot à connotation diabolique, qui nous rappelle de sombres moments, est pourtant quelque chose qui se fait chaque jour, mais que l’on nomme maintenant avec un nom bien plus respectable : la publicité !!! Ce moyen doit désormais être sérieusement encadré. L’interdiction des publicités, mettant en jeu l’environnement, la santé, le respect de l’autre, … doit être mise en place.

L’éducation du citoyen doit se faire en utilisant ce même moyen de publicité, même si ici ou là émergent des manifestations criant à l’atteinte des libertés individuelles. Mais que valent les libertés individuelles face à la survie de l’humanité. Et puisque la répression financière est un moyen de lutte efficace, trouver le moyen de taxer la surconsommation. Par exemple l’achat d’un téléviseur plus grand ayant des fonctions supplémentaires alors que l’ancien n’a que 2 ou 3 ans et que les fonctions relèvent plus d’une envie de posséder qu’autre chose.

Utiliser la publicité comme moyen de rééduquer chacun à une consommation raisonnée en développant la solidarité.

A lire aussi

La crise de la Covid génèrera-t-elle un monde d’« Après » meilleur pour l’homme et la planète ?

Nous vivons dans une société axée sur la production et la consommation pour permettre à une minorité de recueillir un maximum de profits. Les critères retenus pour le fonctionnement de cette société nous ont emmenés...

Lire la suite
Autres

Quelles problématiques environnementales et comment sont-elles perçues par nos enfants ?

L’Homme a depuis toujours utilisé les ressources de la nature (cueilleurs, chasseurs), mais le nombre d’êtres humains et leurs besoins ont considérablement évolué au cours du siècle dernier (voitures, appareils électroménagers, GSM, vacances, etc.). Nous...

Lire la suite
Ecologie

Comment faire société et œuvrer ensemble à une société meilleure, dans le respect de notre environnement ?

Résumé : la pandémie de Covid-19 est peut-être liée à l’action de l’homme sur l’environnement. En tout cas, elle a révélé à la fois nos faiblesses et la nécessité d’agir solidairement pour mieux vivre ensemble...

Lire la suite
Citoyenneté