Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Pourquoi et comment prendre son temps ?

Respectable Loge, Les Vrais Zélés, Orient de Chalons sur Saône, Région 6 Est et Loges de Suisse

Mots Clefs : ActionApprentissageConstructionHistoireHumanismeJusticeRéflexionRituelTemps

Nous devons tirer les leçons de l’histoire

Les médias partagent en boucle depuis plusieurs mois une actualité angoissante dont les faits sont malheureusement tirés de la réalité. A l’instar des finances publiques, le plus grand nombre pensait que la révolution de la terre était éternelle or il n’en est rien. Les dernières semaines nous ont démontré que notre équilibre, notre microsystème s’imbriquait dans un écosystème plus vaste de dimension a minima mondial ; que les politiques, les usages d’ailleurs avaient des répercussions même dans notre quotidien le plus banal. 

Notre Président de la République a qualifié de guerre la crise sanitaire à laquelle nous étions confrontés.

Cette crise comme ce virus mute de jour en jour et tend à s’adapter plus vite que nous. D’un combat national, l’action pour contrer ses effets dévastateurs a pris une dimension mondiale et si nous sommes aujourd’hui dans cette démarche, c’est que plus précisément toute l’humanité est concernée par cette pièce qui s’écrit en trois actes et qui à chaque représentation risque de s’adapter à son public. 

La crise sanitaire qui continue à faire des ravages a accueilli à ses côtés une crise économique dont on ne maitrise pas encore toutes les données, et qui, elle aussi a enfanté une crise humanitaire dont nous ne pourrons mesurer l’ampleur que quand nous nous seront sortis de ce bourbier. Car ne nous trompons pas, nous n’avons pas d’autres choix que remporter cette victoire pour éviter le chao.

Une fois dressé un tableau noir, rappelons-nous que si l’homme est capable du pire, il dispose de ressources intérieures sans limite pour contrer la manœuvre et sortir grandi de cette épreuve.

Nous n’avons plus le temps d’attendre 

L’Homme se trouve à un tournant de son histoire. Il doit mettre en alerte tous ses sens afin de faire triompher son instinct de survie lequel ne doit pas le leurrer car nous ne jouons plus seulement le court terme. Si nous voulons dessiner un avenir pour notre civilisation, dans l’urgence chaque fait et geste doit être raisonné, réfléchi pour générer le carburant de la vie. Le mouvement perpétuel semble avoir une fin.

L’épicurien qui s’exprime en nous ne doit pas oublier, détourner la tête devant la difficulté. Il ne s’agit plus de se donner bonne conscience. Il est impératif de prendre la mesure de nos actions passées, de peser l’actualité afin de dessiner demain. Le déconfinement n’est pas une victoire, c’est une étape dans un processus dont chacun est acteur. En ce sens, nous avons tous une grande responsabilité. Il est impératif de ne pas collaborer avec l’ennemi en n’adoptant pas les gestes barrières.

Il est urgent de prendre son temps. Nous n’avons plus les moyens, les ressources de nous payer le luxe de l’empirisme pour mieux faire. Certes nous devons apprendre et réagir pour adapter les options que nous décidons de mettre en œuvre mais pour autant les effets de manche doivent être réservés pour mener à bien une stratégie savamment construite. 

Devant ce chantier, notre main ne doit pas trembler. L’enjeu est trop important. Et pourtant, face à ce tableau dressé à l’encre noir, nous sommes sans doute devant une opportunité sans précédent car il nous est donné la possibilité de contribuer à écrire une page fondamentale de notre histoire : notre avenir.

Ne tombons pas dans le piège de la facilité

Au sortir du déconfinement, d’aucun parlait de circuits cours, de consommation responsable, de changement comme si « le changement c’était maintenant » car pour la plupart nous avions vécu ces deux mois en qualité de spectateur.

Nos gouvernants, tout au moins à l’échelle européenne, nationale ont mis en place des solutions court terme pour éviter l’effondrement immédiat de notre équilibre économique en garantissant à la majorité des citoyens des revenus, en trouvant des lignes budgétaires là où rappelons-nous, elles étaient inimaginables quelques semaines auparavant. Ne nous leurrons pas, ce qui a été mis en place ne s’apparente pas à une thérapie mais à de la médecine d’urgence : maintenir en vie pour se donner peut-être la chance de soigner les plaies. En cela c’est formidable même si tout est toujours critiquable.

Cependant, l’union nationale est vite tombée. Sitôt le déconfinement engagé, les rues se sont remplies de manifestants pour certains plus cagoulés que masqués. Les magasins se sont vidés de leurs clients précautionneux comme si rien n’avait existé ou presque.

Les élections municipales qui ont enregistré un niveau d’abstention record dans la Vème République semblent avoir permis l’expression d’une pensée écologiste. Rappelons que le plus petit nombre s’est exprimé dans les urnes, que le risque sans doute est que le plus grand nombre estime que la démocratie s’exprime dans la rue. 

Ne perdons pas de temps pour nous mettre au travail avec les outils d’aujourd’hui

Notre rituel plus que jamais doit nous ancrer dans nos valeurs pour que nous ne cédions pas à la tentation de l’immédiateté. Le cadre et les règles qui nous définissent doivent nous accompagner à chaque instant. 

Pour peser sur les choix sociétaux qui auront un impact vital demain, nous devons utiliser nos forces et notre différence pour encore mieux sortir du cadre et faire preuve de créativité. La liberté est en danger car le populisme frappe à nos portes. L’ordre et le respect comptent parmi les ingrédients de la démocratie.

Nous ne devons pas céder aux passions mais donner une temporalité, un rythme qui permettra à chaque chose de s’exprimer au moment opportun car le sérieux n’empêche pas le plaisir et le travail n’est pas une peine.

Rien ne sera comme avant et alors, si nous nous regardons régulièrement dans le miroir, si nous nous appliquons les préceptes de la chaine d’union, nous dépasserons les sentiments d’espoir et de désespoir pour s’ériger en acteur de notre Humanité.

D’architecte, il est toujours temps de contribuer à la construction de notre Temple en continuant à tailler notre pierre de midi à minuit en partageant notre savoir-faire.

Prenons le temps de rythmer et de ne pas mélanger les séquences, adaptons-nous et réinventons-nous sans cesse maintenant car le temps n’attend pas.

Locataire de l’humanité, le Franc-Maçon moderne réactif doit travailler avec des outils adaptés aux contraintes d’aujourd’hui dans le respect des valeurs de notre Ordre

A lire aussi

Face à la mondialisation, l’esprit critique

Si la crise sanitaire a mis en lumière les dégâts des politiques mondialistes sur les services et les industries de santé, on n’a pas encore assez insisté sur la profonde crise idéologique dans laquelle nous...

Lire la suite
Economie

L’École

Constat, contexte, problématique Le système d’enseignement français est fondé sur des principes, certains inspirés de la Révolution de 1789, de lois votées entre 1881 et 1889 et sous les IVe et Ve Républiques ainsi que...

Lire la suite
Ecole

Définition de ce qui doit être ?

Nouvelle Éthique ? Après cette crise, le citoyen doit-il repenser son éthique personnelle ; à savoir la combinaison subtile de ce qu’il peut faire, de ce qu’il doit faire et de ce qu’il veut faire ? Tout d’abord,...

Lire la suite
Un nouvel Horizon