Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

La pandémie et le confinement, un révélateur des inégalités sociales : l’exemple de la Seine Saint Denis

Respectable Loge, Le Bonheur Diderot, Orient de Paris, Région 14 Paris 4 et Loges d'Europe de l'Est

Mots Clefs : EmploiInégalitésLogementRépubliqueSanté

Problématique générale 

Comment assurer une égalité républicaine des territoires qui ne soit pas seulement incantatoire et maintenir (ou recréer) un vrai lien social qui passe par plus d’égalité ?

Cette contribution traite des inégalités sociales devant le confinement et la pandémie. On peut évoquer par exemple des questions comme la vulnérabilité des personnels « en première ligne » et/ou des personnes cohabitant dans des logements trop petits, voire celle des élèves « perdus de vue » par leurs enseignants pendant le confinement. L’idée est de répondre modestement à la question : comment assurer une égalité républicaine des territoires qui ne soit pas seulement incantatoire et maintenir (ou recréer) un vrai lien social qui passe par plus d’égalité ? Comment nos valeurs et notre méthode maçonnique peuvent nous y aider ?

Le constat : Nous ne sommes pas tous égaux devant le COVID

Fin juin 2020, 6 départements français apparaissent le plus durement touchés, notamment au regard du nombre de morts de la COVID 19 par département rapporté à la population qui dépasse les 300 par million d’habitants.  Dans 6 départements : Seine-Saint-Denis, Meuse, Hauts-de-Seine, Paris, Haut-Rhin et Territoire de Belfort. Nous avons choisi d’exclure de notre analyse les 3 départements du Grand Est et de la Bourgogne Franche-Comté pour se concentrer sur les départements d’Ile-de-France qui ont été durement atteints.

En Île-de-France, la situation de la Seine-Saint-Denis, deuxième département le plus touché par la surmortalité, peut surprendre quand on sait d’une part qu’il s’agit du département le plus jeune de la métropole (12 % de plus de 65 ans, contre 21,5 % dans le Haut-Rhin par exemple) et d’autre part, que la létalité du virus est bien plus importante chez les personnes de plus de 65 ans. Or, du 3 au 13 avril, ce département est celui où la surmortalité des moins de 65 ans était la plus élevée (+70 %) et ceci s’explique notamment par le taux de prévalence comme les cancers professionnels ou le diabète dans ce département. Concernant cette dernière maladie, la Seine-Saint-Denis est le département métropolitain le plus fortement touché, avec un taux de prévalence de 7,8 %, plus élevé que la Guyane ou la Martinique, quand le deuxième département métropolitain touché, le Val d’Oise, n’est qu’à 6,4 %. L’obésité, marqueur de pauvreté visible dans tous les pays développés et facteur aggravant de la Covid 19 y est également nettement plus développée qu’ailleurs : en effet, l’accès à une alimentation de qualité et à un mode de vie équilibré a un coût économique certain.

La taille des logements et leur densité d’occupation favorisent les clusters familiaux, source principale de contamination selon l’état des connaissances à la date présente (octobre 2020).

Les violences conjugales ont explosé avec le confinement : on a compté plus 36 % de plaintes dans les commissariats pour violences conjugales par rapport à la normale. Les violences intra-familiales se sont également développées, le confinement faisant que la cohabitation de familles dans de petits espaces, supportable quand les uns sont à l’école et les autres au travail peut devenir très difficile quand tout le monde est présent à la maison 24h/24.

A cela s’ajoute l’aggravation des inégalités scolaires : d’après un sondage mené auprès d’un panel d’enseignants à la sortie du confinement, près de 20% des élèves ne paraissent pas engagés dans la scolarité depuis le début du confinement et 30% des élèves en collège REP et en lycée professionnel.

Éléments d’explication

En matière d’hôpitaux ou de médecine de ville, la Seine-Saint-Denis a toutes les caractéristiques d’un « désert médical », alors même que cette notion, qui qualifie généralement des départements ruraux concerne ici un département densément peuplé : dans le classement des 100 départements français, la Seine-Saint-Denis est classée systématiquement au bas de l’échelle en termes de ressources et d’équipements sanitaires: 94ème pour le nombre de lits d’hôpitaux publics; 91ème pour le nombre de lits médicalisés pour les plus de 75 ans ; 89ème  pour le nombre de généralistes par habitant, avec près d’un tiers de médecins en moins que la moyenne nationale.

Par ailleurs, les « quartiers populaires » concentrent les travailleurs de première ou de seconde ligne, non télétravaillables : agent hospitalier, aide-soignant, livreur, caissier, éboueur. Ceux-ci n’ont pas cessé de travailler pendant le confinement, comme en témoigne la saturation des transports desservant les quartiers populaires aux heures de pointe (ligne B, ligne 13, certains bus…

Enfin, et au-delà de la question des élèves perdus de vue par leurs enseignants, l’équipement informatique des ménages a été un fort vecteur d’inégalité scolaire : avec un seul ordinateur à la maison, utilisé par les parents pour télétravailler, un élève peut difficilement suivre ses cours en ligne.

Des pistes de réflexion pour agir

Le risque déjà préexistant mais aggravé par la crise économique et sanitaire liée à la Covid 19 a aggravé la rupture d’égalité républicaine pré existante entre les zones les plus paupérisées du territoire (on a pris l’échelle départementale de la Seine-Saint-Denis, mais on pourrait prendre des exemples de communes pauvres à l’échelle infra-départementale).

Que pouvons-nous faire, en tant que maçons franciliens du Grand Orient de France, pour limiter ces fractures qui mettent à mal nos valeurs d’Egalité et, par conséquence inévitable, de Fraternité ?

Notre engagement maçonnique et initiatique nous sert à progresser sur nous-mêmes et peut nous aider à devenir plus lucides et plus efficients. Ce n’est donc qu’en développant un engagement citoyen et républicain hors les murs du GODF, que nous pouvons contribuer à influer un peu sur cette réalité.

Au sein de notre Obédience, de multiples compétences existent cependant sur ces sujets : médecins hospitaliers, élus, urbanistes, architectes ; il serait peut-être judicieux de rassembler ces talents pour travailler sur les inégalités territoriales.

Propositions : Pour chacun d’entre nous : s’engager dans la Cité. Collectivement : rassembler nos Frères et[1] Sœurs compétents ou intéressés par la problématique des inégalités territoriales pour faire émerger des idées qui pourraient se traduire à l’extérieur par des propositions concrètes et non doctrinaires, comme nous le faisons sur d’autres sujets (la bioéthique, la laïcité…)            

[1] Bibliographie : Amdaoud, M., Arcuri, G., Levratto, N. 2020. « Covid-19 : analyse spatiale de l’influence des facteurs socio-économiques sur la prévalence et les conséquences de l’épidémie dans les départements français », Working paper, Economix.fr [en ligne], 18 avril ;Gelly, M. et Pitti, L. 2016. « Une médecine de classe ? Inégalités sociales, système de santé et pratiques de soins », Agone, n° 58, p. 7-18 ; Marichalar, P. 2020. « Savoir et prévoir. Première chronologie de l’émergence du Covid-19 », La Vie des idées [en ligne], 25 mars ;https://www.educavox.fr/toutes-les-breves/enquete-confinement-et-decrochage-scolaire ;https://www.franceinter.fr/seine-saint-denis-des-appartements-pour-loger-des-femmes-victimes-de-violence-conjugales; https://www.ipsos.com/fr-fr/le-confinement-revelateur-des-inegalites-dans-la-qualite-du-logement

A lire aussi

Comment améliorer la prise de conscience de la dimension citoyenne de chacun, dans une dimension plus globale, pour construire une Humanité plus juste et plus éclairée ?

Tout d’abord, nous tenons à préciser que cette question fut posée avant le début de la pandémie COVID19 et avant le confinement que chacun a dû s’appliquer. Les réponses des Frères furent délivrées dès le...

Lire la suite
Citoyenneté

Basée sur les trois fondamentaux du Développement Durable que sont l’Environnement, le Social et l’économie, le télétravail répond-il à une démarche environnementale et comment doit-il être encadré pour préserver la vie privée des personnes concernées ?

Problématique et contexte La France vient de subir trois crises majeures coup sur coup : les gilets jaunes, la réforme des retraites et son corollaire de grèves en particulier les grèves de transport, la crise sanitaire...

Lire la suite
Economie

Pour recréer du lien entre les jeunes et la nation. Renouer et avoir confiance en l’avenir

La période du confinement a créé quel que soit l’âge ou le milieu dans lequel on évolue un isolement. Il fut aussi un révélateur des difficultés latentes et psychologiques de la société et des Hommes....

Lire la suite
Ecole