Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Du rapport à l’argent et la richesse

Respectable Loge, Le Réveil de l'Yonne, Orient de Auxerre, Région 6 Est et Loges de Suisse

Mots Clefs : GainsResponsabilitéRichesseSolidarité

Problématique

Une éthique de la richesse et du revenu, sur un consensus, de la reconnaissance des abus actuels, comme de la légitimité des écarts revenus individuels en fonction des compétences, du talent et de la créativité, et des devoirs qu’imposent ces écarts envers la société et ses concitoyens.

Analyse

Constat de l’écart grandissant entre la richesse des plus riches et des plus pauvres, et de la répartition des nouvelles richesses entre le capital et le travail.

Cette situation alimente et renforce la défiance et le ressentiment des uns et des autres.

Propositions

Plutôt que le total rétablissement de l’I.S.F., en perspective de réconciliation entre ceux qui gagnent largement et les plus modestes, favoriser une réelle mise en œuvre du fameux ruissellement, alibi (encore peu démontré) des sociétés libérales majoritaires et hégémoniques en Europe.

Mise en place de mesures incitatives à gagner et à dépenser, plutôt qu’à thésauriser, propres à contenir l’avidité, sans décourager d’entreprendre, ni faire aucunement obstacle au gain et au profit, mais en faire vraiment profiter l’économie, par la consommation, le mécénat, l’investissement à risque, peu rémunérateur, innovant et écologique.

Plutôt qu’une augmentation de taxation des hauts revenus, taxation (de 5% à 50%) de l’augmentation des patrimoines d’une année sur l’autre, à partir d’un plancher (2,5 millions par tête) et par pallier.

2,5102550100250500100025005000 & +
5%10%15%20%25%30%35%40%45%50%

Conduire à une modération de la rémunération du capital.

Obliger à un partage équilibré des profits des entreprises, entre investissement capital et travail.

Etablir un plafond des dividendes (ex: 7% de la valeur de l’action).

Favoriser l’économie par la modération de l’avidité en taxant l’accumulation, qui conduira à une fragmentation du capital pour une moindre taxation, le rendant plus dynamique.Assurer une meilleure pérennité des entreprises par une part obligatoire des profits vers l’investissement et une plus grande équité dans le partage entre le

A lire aussi

« Produire plus de richesse » : la crise va-t-elle changer la logique pour concilier économie et écologie ?

La pandémie redistribue les cartes La crise sanitaire de la COVID-19 semble plus ou moins contrôlée, mais nous découvrons à peine les dommages de la crise économique. Le virus a réussi à affaiblir nos certitudes...

Lire la suite
Economie

L’Individu et la société

La situation Le 11 Mars, l’OMS a qualifié le COVID 19 de Pandémie … Le monde va devoir affronter un ennemi commun ! Un virus va déstabiliser, ébranler, meurtrir la planète entière. D’autres crises ont par...

Lire la suite
Citoyenneté

Le revenu universel comme levier de transition vers un travail choisi, une citoyenneté économique et une société plus fraternelle ?

L’emploi dans nos économies actuelles conditionne à la fois l’accès au revenu et à la reconnaissance sociale, malheureusement aujourd’hui fondée sur « l’Avoir », tandis que le manque d’emploi reste un élément structurel de nos économies contemporaines...

Lire la suite
RUI