Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Que puis-je, dois-je, et veux faire ?

Respectable Loge, Luz Atlantica, Orient de Las Palmas de Gran Canaria, Région 17 Sud et Loges d'Espagne

Mots Clefs : IncompréhensionPandémieStigmatisation

Nous, francs-maçons, sommes toujours à la recherche de la vérité, de l’amélioration matérielle et morale, la perfection intellectuelle et sociale de l’humanité et nous essayons d’élever notre devise au plus haut.

 « Liberté, Égalité, Fraternité ».

La pandémie

Maintenant, avec la situation actuelle de pandémie : serait-il nécessaire un militantisme plus actif afin de sensibiliser la société à la responsabilité pour ses congénères ?

En étudiant l’article premier article de la Constitution du Grand Orient De France peut-on dire qu’il est clair, sur ce qu’il faut faire ?

Que faire pour l’humanité qui semble progressivement entrer dans une phobie envers les contaminés, ou le personnel de santé, également contre le personnel employé dans les supermarchés et autres services essentiels ?

Que je puisse faire face à un stigmate qui est là depuis un certain temps et a été prouvé nuisible à la société ?

Dans un reportage de la chaine SER du 13 avril 2020, Lucia Noguereales a déclaré que,

« la pandémie de coronavirus génère un phénomène désagréable et indésirable: la stigmatisation »

Nous sommes en présence de beaucoup de cas autour de nous, ces phobies continueront à croître à des comportements parfois même xénophobes qui, sont en tout état de cause, pitoyable

La stigmatisation

Devrions nous être plus responsables et solidaires de ceux qui risquent leur santé et parfois leur vie pour nous soigner et, nous guérir ? Il y a des témoignages de personnes rejetées par les voisins, les connaissances, etc.…, comme cette nouvelle de la chaîne SER que je dis. Lettre reçue par un médecin :

 « Bonjour voisin, nous connaissons votre bon travail à l’hôpital et il est apprécié, mais vous devriez aussi penser à vos voisins : ici il y a des enfants et des personnes âgées. Il y a des endroits comme « XXX » où ils hébergent les professionnels de santé. Tant que cela dure, je vous demande d’y réfléchir.

Une autre note reçue d’un employé de supermarché disant, que, pour le bien de tous les voisins, il serait préférable de quitter son domicile.

Une autre histoire qui va dans la même direction :

Un infirmier qui a été testé positif pour covid19, a décidé de rester isolé à la maison. Un voisin avec qui il avait des relations cordiales, se souciait de ne pas le voir. L’infirmier lui a dit qu’il avait le covid19. Peu de temps après, sa porte était aspergée d’eau de Javel.

Par l’absence de traitement contre le covid19, nous devons insister sur l’importance du port des masques, du gel hydroalcoolique, éviter de donner la main, de nous faire la bise, de nous embrasser, de respecter la distance comme on le dit à longueur de temps, mais ce n’est pas suffisant.

Incompréhension.

J’aimerais que les victimes de covid19 forment un partenariat et associations, qu’ils organisent des conférences pour expliquer ce que nous devons endurer en étant dans un service de réanimation, en enseignant des photos de patients intubés, que les médecins ou les infirmiers participent activement à ces conférences.

Aussi une autre idée, pour tous ces négationnistes qui refusent de respecter ces gestes barrières, les prendre dans les services de réanimation covid19 ou les forcer à regarder des vidéos montrant les dommages que les bactéries font et voir les désastres amenés dans les familles de victimes.

 Je crois que les protocoles de protection ne suffiront jamais à prendre soin de l’humanité, par lequel nous devons comprendre que nous vivrons avec le covid19 à partir de maintenant, tout comme nous avons vécu pendant de nombreuses années avec d’autres maladies.

A lire aussi

Quels problèmes économiques la situation de pandémie a-t-elle fait apparaître ?

Comme il s’agit d’une pandémie, une épidémie touchant plusieurs continents, nous allons considérer l’économie dans son sens le plus global, soit l’économie politique. Cette expression ancienne, introduite par un français, Antoine de Montchrestien, en 1615,...

Lire la suite
Economie

Comment s’assurer que les choix collectifs reflètent réellement l’intérêt général ?

État de crise, crise d’État ? La question des choix collectifs, nous ramène le plus souvent à une question de valeur. C’est difficile parce que forcément contingent des circonstances, des cultures, des religions, des périodes de...

Lire la suite
Un nouvel Horizon

L’individu et la société

La pandémie nous éloigne les uns des autres. Elle nous apprend à nous méfier de l’autre, notamment chez les enfants qui absorbent les paroles sans recul. Les gens se replient sur eux-mêmes, un climat de...

Lire la suite
Individu et Société