Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Qu’avons-nous appris de cette crise ?

Respectable Loge, Fraternité Normande, Orient de Evreux, Région 9 Ouest

Mots Clefs : ÉcologieModalités de travailSolidaritéTertiarisation et Économie

Problématique, constat, contexte de la contribution

Les contributions et réflexions sont arrivées pour la plupart pendant la période de confinement.

  • Le surcroît d’information, les interventions politiques, scientifiques et la désinformation sur les chaînes en continu ont pollué notre vie et l’ont rendue instable et anxiogène.
  • Se rendre compte que nos besoins essentiels : se nourrir, se soigner, s’entre-aider étaient liés aux personnes très importantes de cette période : 
    – les personnels de santé,
    – les caissières et personnels des grandes surfaces et magasins d’alimentation, les employés (manutentionnaires) des sociétés de livraison à domicile et de la Poste,
    – et les personnels d’entretien, les éboueurs etc.
  • Les plus touchés de plein fouet sont les plus vulnérables (économiques, culturels, physiques, psychologiques, affectifs etc.  etc.),
  • La chance d’être confiné à la campagne avec un jardin,
  • Tragique dépendance de pays lointains pour la production de matériels de protection (masques, gants, blouses, etc.) et la production de médicaments.
  • Prolifération de la fraude au chômage indemnisé,
  • Démonstration de la possibilité de travailler à domicile et d’y enseigner.
  • Difficulté à être préparé pour quelque chose qu’on ne  peut imaginer,
  • Mentir pour expliquer ou justifier un manque détruit la crédibilité de toute action ultérieure.

État des réflexions déjà produites sur le sujet, État de l’Art

  • Échange et poursuite de nos réflexions par le maintien de réunions hebdomadaires en visio
  • Création d’un blog par notre VM assisté de la  S.°. Secrétaire
  • Le travail donné aujourd’hui est le fruit des réflexions faites en mai et juin
  • L’infantilisation de chacun d’entre nous … Le Père fouettard a souvent remplacé l’entraide
  • Nous avons vu l’ensemble de notre planète respirer un peu mieux
  • Nous avons vu le monde animal se réapproprier l’espace
  • Nous avons vu l’exacerbation des relations entre individus dans des espaces confinés avec le meilleur et le pire
  • Nous avons vu la délation, la rancœur et des compatriotes irresponsables se répondre, éclipsés par des attitudes bienveillantes
  • Nous avons vu et entendu humour et musique remplir le vide provisoire de nos existences.
  • De quel côté va pencher la balance bénéfice / risque du confinement ?
  • Comment accepter cette incertitude, voire cette peur de l’avenir où il nous semble ne plus rien maîtriser dans une conception d’avenir, comment quitter notre cocon personnel et collectif ?
  • Ce qui était impossible devient facile voire obligatoire : vidéo-conférence, télémédecine …
  • Les emplois qui se sont révélés vitaux n’étaient pas ceux qui sont perçus comme les plus brillants ou les mieux rémunérés,
  • Le confinement a montré aux parents ce qu’est le travail des enseignants.

Propositions concrètes, opérationnelles, disruptives

  • L’Humain est le seul et le plus important prédateur de la planète ; que celle-ci se porterait mieux sans cette colonisation à outrance.
  • La crise a montré que nous pouvions vivre un peu différemment et que les forces de l’argent et les pouvoirs en place empêchent que l’essai soit transformé.
  • Sommes-nous prêts à sacrifier notre façon de vivre actuelle pour nous contraindre collectivement ?
  • La santé n’est pas une valeur mais un bien, ayons pour objectif de le préserver à titre individuel et collectif « L’accès aux soins est un droit, mettons en œuvre les moyens »
  • En laissant nos métaux à la porte, abordons la démarche éthique utilisée par les soignants, pour compléter notre méthode maçonnique qui nous oriente vers la recherche de cette 3ème voie élaborée ensemble.
  • Soyons tous responsables, ne nous laissons pas infantiliser et reprenons tous individuellement la phrase de J.F.K. « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. » autrement dit n’oubliez jamais la fable du colibri.
  • Donnons-nous les moyens de retrouver une indépendance sanitaire (fabrication des médicaments et matériels sanitaires).
  • Contrôler toutes les informations scientifiques avant de les publier.

Propositions ou idées issues de la réflexion :

  • En arrêtant la manipulation et la désinformation par la presse et les chaînes d’information en continu,
  • il nous faut rééquilibrer les règles commerciales et financières, redomicilier et relocaliser les industries essentielles à notre vie quotidienne.

A lire aussi

Le revenu universel comme levier de transition vers un travail choisi, une citoyenneté économique et une société plus fraternelle ?

L’emploi dans nos économies actuelles conditionne à la fois l’accès au revenu et à la reconnaissance sociale, malheureusement aujourd’hui fondée sur « l’Avoir », tandis que le manque d’emploi reste un élément structurel de nos économies contemporaines...

Lire la suite
RUI

Comment préparer et commencer à gérer dès à présent les crises à venir ?

Problématique : la logique court-terme conduit à l’inconscience et à une dette envers le futur. Les crises récentes, en particulier la crise sanitaire du Covid 19, démontrent clairement le manque de contrôle et de cohésion,...

Lire la suite
Le citoyen, l'état, le monde

L’Individu et la société

La situation Le 11 Mars, l’OMS a qualifié le COVID 19 de Pandémie … Le monde va devoir affronter un ennemi commun ! Un virus va déstabiliser, ébranler, meurtrir la planète entière. D’autres crises ont par...

Lire la suite
Citoyenneté