Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Nous avons la solidarité comme étendard, comment promouvoir ce principe ?

Respectable Loge, Les Vrais Zélés, Orient de Chalons sur Saône, Région 6 Est et Loges de Suisse

Mots Clefs : CommunicationExemplaritéRéactivité

L’une des spécificités de la Franc-Maçonnerie se situe au niveau des liens particulièrement puissants qui unissent les Frères. Cette particularité, qui est propre aux loges, génère entre les membres des ateliers une forte solidarité souvent mise en valeur positivement par les adeptes de notre institution ou négativement par les détracteurs antis maçonniques. La solidarité est donc, pour tout Francs-Maçons, à la fois un devoir et une obligation réciproque d’aide, d’assistance et de collaboration gracieuse entre l’ensemble des Francs-Maçons.

Comment promouvoir ce principe ?

Un exemple, une obligation

« …Par l’exemple de leurs vertus, ils porteront en dehors du temple les vérités qu’ils ont acquises… » Chaque Franc-Maçon doit avoir un comportement exemplaire, aussi bien à l’intérieur de notre ordre que dans le monde profane ; c’est l’obligation que chaque Franc-Maçon s’impose dans sa vie quotidienne. Cette discipline, librement consentie est la première des clés de fonctionnement de la loge. L’épanouissement personnel de chaque membre de l’atelier est un des éléments qui contribue à la promotion de cette notion collective de solidarité. Unis-nous sommes plus forts et nous pouvons aller plus loin, plus haut et plus vite.

Porter à l’extérieur du temple les valeurs de solidarité

Dans leur vie quotidienne les Francs-Maçons, comme c’était la règle aux siècles précédents, doivent s’engager dans la société civile et dans le monde profane. Les Frères doivent s’investir dans le monde culturel, associatif et politique. La promotion des actions et des valeurs de la F∴M∴ passe à la fois par une extériorisation des travaux et par le rayonnement des Frères de l’atelier dans leur environnement sociologique. Dans la construction de leur temple intérieur les Frères doivent également s’appuyer sur les acquis des travaux de la loge. 

Solidarité, humanisme environnemental et engagement militant 

Tout en étant particulièrement discrets, les membres d’un atelier sont, à l’exemple des composantes d’une même fratrie, unis. Cette union est souvent perceptible à l’extérieur du groupe et cette dernière peut être un facteur fort de promotion de la solidarité et de la F∴M∴ dans le monde profane.

Les Francs-Maçons d’après la crise du Covid 19 seront sans doute différents mais aussi à la fois novateurs et conservateurs. Ils garderont impérativement leurs traditions et leurs valeurs en les préservant car elles sont les bases solides de notre édifice. Ils devront intégrer une solidarité humaniste et environnementale et avoir un engagement supplémentaire militant pour faire évoluer notre société. Celle-ci devra être nécessairement plus humaine et plus solidaire. Faute de transformation et d’évolutions positives le genre humain et la planète dans son ensemble courent un grave danger. Face à ces périls, les Francs-Maçons ont une action à entreprendre et un rôle important à jouer. Sans solidarité et sans union, l’aventure file droit à l’échec. La réactivité collective est une des clés de la réussite et les Frères devront promouvoir dans le monde profane cette notion qui leur est si chère. Cette promotion passe forcément par des actions de vulgarisation, par des conférences et des informations publiques sur le travail de la Franc-Maçonnerie.    

Propositions et pistes de réflexion

Le monde maçonnique : un monde fermé ?

Les Francs-Maçons ont parfois une forte tendance à se refermer sur eux même sans se rendre compte que le monde bouge et évolue. Les méthodes de travail et de réflexions de notre institution sont certes efficaces mais leur réactivité héritée des siècles précédents est très lente. Elle se situe en dehors du temps qui passe très vite. La solidarité entre les F∴ d’un même atelier est une chose superbe qui a fait ses preuves, mais, de nos jours, face à l’évolution des moyens technologiques, face à la croissance des demandes, des besoins humanitaires et environnementaux les Francs-Maçons doivent faire évoluer leurs actions et leurs solidarités.

Promouvoir des solutions solidaires innovantes

Méthodes de travail

La méthode de travail ancestrale qui a fait ses preuves doit assimiler les évolutions de la communication moderne pour mettre en place une réactivité rapide et efficace.

Partage du travail et des biens

Qui dit solidarité dit partage. La communication externe des travaux maçonniques devra impérativement être reconsidérée. Les Francs-Maçons devront être présents dans les réflexions du moment et se positionner pour redevenir un des passages obligés des nouveaux concepts politiques.

Revenu universel de solidarité

Le travail se raréfie et il devra être solidairement partagé par tous. Mais tous ne parviendront pas, faute de formation, de compétence ou de capacités intellectuelles à accéder à ce travail. La société ne pourra pas les rejeter. Tous les humains, sans exception sont à prendre en compte. Ici encore, la Franc-Maçonnerie a un rôle à jouer à la fois pour promouvoir cette idée et pour la mettre en œuvre. Les Francs-Maçons devront s’engager sur le terrain pour soutenir cette idée qui devient de moins en moins utopique…

Réactivité immédiate face aux crises mondiales

Pour promouvoir cette solidarité, les Francs-Maçons devront impérativement être réactifs et adapter leur mode de travail aux nouvelles technologies. Tout en restant dans un espace sacralisé par le rituel, ils leurs faudra très vite porter hors du temple leurs réflexions sur cette solidarité et la concrétiser par des actions visibles et efficaces au quotidien.

Par l’exemple de leurs vertus ils porteront en dehors du temple les vérités qu’ils ont acquises

A lire aussi

Une prospective maçonnique

La Franc-Maçonnerie moderne, née des chimères du siècle des lumières a traversé le temps et l’histoire et a, selon les moments et les époques fortement influencé les sociétés. Cette utopie, fondue dans le grand laboratoire...

Lire la suite
Maçonnerie

Du local au global, quel monde de l’après-crise ?

Penser le monde d’après, c’est d’abord dresser le constat de l’état actuel du monde. Force est de constater que la pensée du philosophe Gaston Bachelard a plané sur la richesse de nos échanges puisqu’il soulignait...

Lire la suite
Autres

Santé et solidarité : Notre système de santé a été éprouvé pour de multiples raisons. Quelles pistes pour l’améliorer, le rendre robuste et fiable ?

Problématique, constat, contexte de la contribution Les pistes pour améliorer le système de santé solidaire et universel ne sont pas une évidence. Les exemples existent à travers de ce qui seraient les conséquences de l’absence...

Lire la suite
Le citoyen, l'état, le monde