Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

L’individu et la société

Respectable Loge, Triple Union, Orient de Reims, Région 4 Champagne - Ardenne - Alsace - Lorraine et Loges d'Allemagne

Mots Clefs : CoercitionComportementÉpanouissementPandémieTravail

La pandémie nous éloigne les uns des autres.

Elle nous apprend à nous méfier de l’autre, notamment chez les enfants qui absorbent les paroles sans recul.

Les gens se replient sur eux-mêmes, un climat de méfiance s’installe entre voisin, on s’isole.

Nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences d’un tel événement

Aujourd’hui, on ne maitrise toujours pas le virus, la pandémie n’est pas terminée, mais on peut constater que, pour l’instant, la population a été docile et a respecté les contraintes liées aux tentatives de limiter la propagation du virus.

Néanmoins, nous avons pu observer d’autres comportements minoritaires :

  • Des comportements individualistes liés à la peur du manque ont été mis en évidence par les médias.

Était-ce réellement un comportement global ?

  • Des comportements révolutionnaires ou de transgressions, refusant les contraintes, prenant le risque de la mise en danger de soi et des autres.

Ces comportements peuvent être expliqués par la méconnaissance du fonctionnement du virus et par les informations parfois contradictoires qui ont engendré une perte de confiance dans les messages officiels.

Par ailleurs, il est difficile de trouver la limite entre la prise de danger pour soi ou les autres et la liberté de vivre comme on le souhaite.

  • Des comportements d’Hommes politiques qui nous manipulent et essaient de contrôler les foules par leurs discours.

Les masques n’étaient pas utiles, jusqu’à ce qu’on puisse en obtenir.

Mais avaient-ils le choix ?

 Quelle aurait été la réaction des gens s’ils avaient su que le masque pouvait sauver des vies, mais qu’il n’y en avait pas assez pour tout le monde.

Toutefois, nous ne sommes pas autant manipulés que le peuple américain, que Trump abreuve de fausses informations.

Les trois questions, proposés dans “le livre blanc après”, nous ont inspiré un autre axe de réflexion :

Il nous semble important de remettre l’être humain au centre des priorités et de la réflexion dans la construction d’un avenir meilleur.

Le dissocier des valeurs données à l’argent.

Il devient de plus en plus important de revaloriser le travail manuel. Il est nécessaires au bon fonctionnement de notre pays.

Il fut un temps où nous fumes obligés de faire venir de la main d’œuvre d’autres pays pendant la révolution industrielle et après la guerre.

Aujourd’hui, le manque de main d’œuvre vient du manque de formation alors que le chômage persiste.

La tendance actuelle montre un attachement trop important aux diplômes. Ce qui nuit à l’image de ceux qui ne veulent pas, ne peuvent pas. On s’honore d’un jeune qui a des diplômes.

Il semble important d’aider les individus à s’épanouir dans leur voie, en respectant leurs envies, leur aspiration, de tenir compte des individus et des besoins de la société.

Il faudrait que ce soit accepté dans la société.

Une meilleure reconnaissance et plus de respect de l’individu lui apporte moins de mal être et peut-être moins de tentation du séparatisme

Certains travaux manuels sont pourtant lucratifs et d’autres métiers dit “intellectuels” ont du mal à couvrir les besoins minimums.

Confucius : choisi un métier qui te passionne et tu ne travailleras jamais de ta vie.

Alors que peut faire le FM face à ces constatations.

Il doit montrer l’exemple, c’est son moyen de faire rayonner ses idées, ses valeurs.

En respectant les contraintes

En tentant d’éclairer les discours

En s’informer et ne se laissant pas manipuler par les biais cognitifs.

En travaillant pour que le fruit du travail soit diffusé.

A lire aussi

Comment s’assurer que les choix collectifs reflètent réellement l’intérêt général ?

État de crise, crise d’État ? La question des choix collectifs, nous ramène le plus souvent à une question de valeur. C’est difficile parce que forcément contingent des circonstances, des cultures, des religions, des périodes de...

Lire la suite
Un nouvel Horizon

Vers la mise en place d’une agence européenne de santé

Les insuffisances des dispositifs de santé face à la pandémie La catastrophe sanitaire du Covid-19 dont les conséquences en cascade, sociales, économiques, financières sont devant nous, nous invitent à nous interroger sur les réponses qui...

Lire la suite
Santé

Le revenu universel comme levier de transition vers un travail choisi, une citoyenneté économique et une société plus fraternelle ?

L’emploi dans nos économies actuelles conditionne à la fois l’accès au revenu et à la reconnaissance sociale, malheureusement aujourd’hui fondée sur « l’Avoir », tandis que le manque d’emploi reste un élément structurel de nos économies contemporaines...

Lire la suite
RUI