Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Inventons un nouveau Service Public : Le Conservatoire de l’Éducation Citoyenne

Respectable Loge, Louise Michel, Orient de Limoges, Région 5 Centre

Mots Clefs : CitoyennetéDroits et devoirsÉducationFormationInformation

Un constat, entre ignorance, croyance et formation du citoyen

Tous les observateurs de la société confinée ou non sont d’accord pour dire que de plus en plus de citoyens s’éloignent de la République : abstention aux élections, mise en doute de tout ce qui vient des systèmes de représentation, persuasion que « rien pour eux, tout pour les autres », sentiment d’avoir des droits, mais inatteignables, frustrations en tous genres, avérées ou non, etc.

Tous les domaines de la vie en société se trouvent concernés par ce phénomène et la réponse « classique » est de dire « mais que fait l’Éducation Nationale ? » Reporter le problème sur l’enseignement, notamment civique est facile mais totalement inadapté au monde actuel, pour autant qu’une première éducation citoyenne se soit réellement mise en place pendant la période scolaire.

Mais dès l’entrée dans la vie adulte, des questions touchant à l’éducation citoyenne se posent, de façon pratique, et touchant surtout à la vie en société. Quelques exemples que chacun de nous a pu rencontrer et qu’il a fallu ou non résoudre :

– ouvrir un compte en banque : qui et comment on apprend les règles de fonctionnement d’un chèque ?

– louer un appartement : ah ? il faut une assurance ? quelles sont les règles du voisinage ? on l’apprend où ? qui a lu ou compris un bail ?

– une démarche administrative : à quel endroit m’adresser ? pourquoi ? quel service en attendre ? à quoi ai-je droit ? comment ça fonctionne ?

– plus tard dans la vie : emprunter ? c’est facile certes, mais comment ça marche un remboursement, quels sont les risques, quelles sont les règles bancaires ? (j’ai en mémoire cette personne hyper diplômée, persuadée que la banque lui volait de l’argent… parce qu’il avait un prêt à taux variable !)

– plus tard encore : à l’approche de la retraite, comment anticiper les démarches ? comment ça marche ? que vais-je percevoir ? Pourquoi c’est ce montant là ?

Ces exemples fondent la citoyenneté, l’implication de l’homme dans la société, la connaissance de ses droits, mais aussi de ses devoirs et ses obligations plutôt qu’une croyance sans fondements.

Cette ignorance, qui se révèle brutalement dès lors qu’une difficulté fait jour, conduit à accuser l’autre, à faire reposer sur « les autres » ses déboires et contribue à un crétinisme citoyen prêt à écouter tous les chantres de l’individualisme, du trop-État, etc.

Le pacte social qui fait notre vie en société est constamment fragilisé par cet état de fait : il faut détenir « le savoir », celui-ci est complexe, variant, dépendant des évènements de la vie. Il faut aussi pouvoir faire la part entre droits et devoirs, les premiers sont facilement mis en avant, les seconds deviennent des reproches… contre les autres.

Une formation du citoyen tout au long de la vie

L’Éducation (hors Instruction publique), celle à la vie en famille, en citoyenneté, en collectivité, doit être pensée et adapté aux besoins de notre société.

La vie en société demande d’y adjoindre des actions éducatives et d’accompagnement insuffisamment assurées actuellement. Combien, arrivés à l’âge adulte, n’ont aucune notion de gestion d’un budget familial, des démarches, des services administratifs et autres, obligations et droits de chacun… droits et devoirs…, de connaissance de la vie civique et de l’organisation du pays ! Et ce tout au long de la vie. Ce devoir et droit à l’éducation est un nouveau service public à mettre en œuvre.

Un organisme indépendant, rattaché à l’Université, s’appuyant sur les réseaux des CAF, des services sociaux, des communes, des administrations, des associations, pourrait être créé dans ce but.

Chargé de la formation, de l’information et de l’orientation des citoyens, dans le respect de la neutralité du Service Public, hors de toute propagande ni de clientélisme, il doit être proche et facilement accessible par toute personne adulte, n’importe où sur le territoire.

Le modèle du CNAM, structure d’enseignement de haut niveau, indépendante et décentralisée pourrait servir d’exemple, voire même de support.

Des intervenants qualifiés, spécialistes de leur domaine, fonctionnaires ou bénévoles, enseignants ou techniciens seraient en capacité d’intervenir dans des cours, des conférences, des expositions, des publications, des sites internet de formation, afin d’offrir tout un panel d’accès à chaque citoyen.

Apprendre à chacun à devenir et rester un citoyen responsable, une belle mission de Service Public à inventer !

Inventer un service public d’Éducation citoyenne tout au long de la vie

créer un Conservatoire National de l’Éducation Citoyenne

– piloté par une structure universitaire indépendante, nationale et décentralisée, ouverte à tous citoyens en recherche de connaissances sur tous les domaines de la vie sociale et citoyenne ;

– chargé de la formation, de l’information et de l’orientation des citoyens, dans le respect de la neutralité du Service Public, hors de toute propagande ni de clientélisme, il doit être proche et facilement accessible par toute personne adulte, n’importe où sur le territoire ;

– composé d’intervenants qualifiés, spécialistes de leur domaine, fonctionnaires ou bénévoles, enseignants ou techniciens ;

– par le moyen de cours, des conférences, des expositions, des publications, des sites internet de formations et d’informations…, afin d’offrir tout un panel d’accès à chaque citoyen, à l’image de ce qui s’est fait sur la 5 pour les scolaires ; par des dispositifs d’information et de formation accessibles partout et ouverts (horaires en particuliers) utilisant le maillage des structures régionales, départementales et locales

Les esprits forts et fâcheux auront facilement l’idée d’une opération de propagande … l’Église disait de même pour l’instauration d’une École Publique et Obligatoire.

Puisse cet outil, ce nouveau Service Public, apporter cette connaissance que les Hommes des Lumières mettaient en valeur dans leurs œuvres et leur projet pour une société plus humaine.

A lire aussi

Cette crise est une opportunité !

« Quand nous nous sentirons responsables de la douleur d’autrui, notre engagement donnera à notre vie un sens qui nous fera dépasser la fatalité de l’histoire. » (Ernesto Sabato) De nouveaux outils face aux nouvelles incertitudes… Au...

Lire la suite
Autre et Partage

Nos travaux ne doivent-ils pas entrer dans l’ère de l’humanisme écologique ?

Vous avez dit pandémie ? « Je suis tout petit, si petit que l’on ne me voit pas. Je suis discret, si discret que l’on ne m’entend pas, que l’on ne me suspecte pas. Mais...

Lire la suite
Ecologie

Citoyenneté et Liberté pendant le confinement

Des droits Cette année nous avons vécu un printemps inversé. Alors que les bourgeons donnaient naissance à des fleurs, que la nature reprenait vie dans l’hémisphère nord, que l’envie de sortir se faisait de plus...

Lire la suite
Citoyenneté