Sceau GODF
Mariane
Livre blanc

Covid : révélateur de la nécessité de changements

Respectable Loge, Pax, Orient de Grasse, Région 2 Alpes Côte d'Azur

Mots Clefs : CoopérationEngagementinitiativesResponsabilitéTransformation

Problématique, constat :

La pandémie Covid n’est pas seulement un moment difficile à passer. Elle touche l’ensemble de l’humanité et est annonciatrice de crises probables dans un futur de plus en plus incertain et imprévisible. Elle nous fait prendre conscience que nous vivons dans une mondialisation avec trop d’excès, de manque de limites, où règne compétition, profit, gaspillage, inégalités, etc.

De ce constat, apparaît l’urgence à initier une période charnière de transition écologique, économique et sociale, de passage obligatoire et décisif vers de nouveaux fonctionnements plus justes et équitables. De cette crise, nous devons faire une opportunité pour changer de modèles et progresser vers un mieux-être individuel et collectif, avec une vision humaniste.

État des réflexions :

Dans la perspective de ce changement de paradigme indispensable à l’avenir de l’humanité, le GODF doit s’inscrire dans cette dynamique, en apportant ses valeurs. Il peut contribuer à cette transition vers des modes de vie plus fraternels.

Il peut participer au renforcement du progrès social et du bien-être pour tous, par la promotion d’initiatives porteuses de coopération, de solidarité, de partage. Nous, franc-maçons et citoyens de notre société, mais également citoyens du monde, nous avons pour mission de nous impliquer dans l’élaboration de ce monde d’après, en agissant en êtres responsables.

Devant les défis auxquels les êtres humains sont confrontés à l’heure actuelle, il faut favoriser le changement dans de nombreux domaines.

Notre réflexion a porté sur certains d’entre eux.

Propositions :

– La santé :

Il est nécessaire de revenir aux fondamentaux : soigner, guérir, accompagner la fin de vie et de renforcer les programmes de prévention.

Dans les hôpitaux, il faut veiller simultanément à trouver une meilleure gestion, tout en donnant la primeur au médical sur l’administratif et le financier.

– L’économie :

Il est opportun d’inventer d’autres modèles économiques et de soutenir différents types d’économie existants déjà tels que l’économie circulaire, l’économie inclusive, l’économie collaborative ainsi que l’économie sociale et solidaire. Il faut aussi encourager une finance plus respectueuse et éthique, des entreprises responsables avec une utilité sociale et environnementale, s’appuyant sur un management plus humain. Des alternatives sont possibles pour que l’économie réponde aux besoins du plus grand nombre, et non pas se concentre essentiellement sur le profit démesuré d’un infime petit nombre (1% de la population mondiale)

Plaçons l’économie au service de l’épanouissement humain.

– L’écologie :

Il est primordial de conforter la prise de conscience actuelle, de repenser notre place d’humain qui doit respecter l’équilibre de l’ensemble du vivant sur la terre. Pour ce faire, il est indispensable de soutenir toute action permettant de réduire jusqu’à faire disparaître les effets néfastes d’activités humaines polluantes et destructrices sur la biodiversité et le climat.

Il serait judicieux de continuer à se référer à la COP 21 qui a officialisé en 2015 le premier accord universel pour le climat et de soutenir les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.

– L’Europe :

Cette crise sanitaire peut être une opportunité pour remettre en cause des règles de déficit. Elle peut aussi permettre d’établir des principes fiscaux auxquels les pays membres de l’Europe devraient se soumettre. N’est-il pas temps de mettre un terme d’une part, aux écarts de taux d’imposition qui existent entre chaque pays envers les entreprises, et d’autre part de supprimer l’évasion fiscale en particulier quant aux GAFA ? Enfin, il est important de favoriser une meilleure solidarité entre les états européens, sans se limiter aux exercices budgétaires.

– L’engagement citoyen :

Il est essentiel d’encourager et développer un engagement citoyen au niveau global et local, s’inscrivant dans les principes de solidarité et de responsabilité. Il convient de sensibiliser chacun, incitant à un passage à l’action dans une attitude constructive, visant à une justice sociale. Il s’agit de devenir des acteurs du changement de comportements individuels et de transformation de la société, pour un monde plus vertueux.

En faisant des choix de société judicieux, rendons possible l’avancée vers une nouvelle civilisation basée sur l’altruisme et le respect du vivant.

Changer les fonctionnements et les états d’esprit, de l’individualisme à l’altérité

Se donner pour mission la construction d’un monde nouveau plus sobre, durable et fraternel

A lire aussi

Créons un nouveau monde du travail

Coups portés par la covid 19 aux modes de travail anciens. L’apparition du virus a bouleversé la notion de travail. Il a fallu dans l’urgence réduire, stopper les activités humaines et recourir à de nouvelles...

Lire la suite
Le citoyen, l'état, le monde

L’individu et la société

Nous nous sommes tournés vers l’échange des idées suivantes : fustiger l’individualisme borné, rejeter les communautarismes dangereux pour notre société, s’appuyer davantage sur l’intérêt collectif, reconstruire une société plus respectueuse de ceux qui la représentent...

Lire la suite
Citoyenneté

L’individu et la société

Vers 1350, alors que la peste noire quitte le royaume de France pour aller sévir dans les contrées du Nord et de l’Est de l’Europe, le carme Jean de Venette, dans ses Chroniques latines, fait...

Lire la suite
Ethique